Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MAISON COLETTE ET SON AIOLI

MAISON COLETTE ET SON AIOLI
MAISON COLETTE ET SON AIOLI
MAISON COLETTE ET SON AIOLI
MAISON COLETTE ET SON AIOLI

La maison natale de Colette a ouvert ses portes ce printemps à St Sauveur en Puisaye dans l'Yonne , ce projet de longue haleine , tenu à bout de bras par des passionnés de cette fascinante et grande écrivaine est un enchantement pour qui l'a lue et je pense un encouragement à le faire pour les autres visiteurs.

Cette maison  n'est pas un musée mortifère bien au contraire la visite guidée est à l'image de l'auteure, vivante et pleine de surprises.

Rien est laissé au hasard , on pousse dans les détails puisés dans les  témoignages  de Colette,  dans ses écrits ainsi que dans les  photographies.

J'ai été touchée par la glycine centenaire décrite par elle , même glycine qui aujourd'hui doit au moins fêter ses 200 ans...Toucher cette glycine  dans laquelle la petite Colette a pu s'amuser...Drôle de sensation...

On apprendre qu'elle aimait venir dans la cuisine (cf photo), se mettre à table avec les gens de maison pour écouter leurs conversations et quelques potins au passage!

 

 

Un livre ouvert que cette maison de Colette.

 

 

Parmi les nombreuses recettes dont elle a parlé et dont elle raffolait , il y a l'aïoli qu'elle devait consommer à l'époque de la Treille Muscate sa maison près de St Tropez.

 

Elle nommait cette recette : " Aïoli de légumes", qui comporte en réalité des oeufs durs , de la morue et des escargots!

 

Voici donc sa recette et en particulier celle de la sauce qui a donné son nom au plat , faite à partir de pomme de terre cuite et farineuse et non de jaune d'oeuf.

Le bouillon a son importance car très parfumé qui confère une saveur aux légumes vraiment différente.

 

MAISON COLETTE ET SON AIOLI
MAISON COLETTE ET SON AIOLI

Ingédients:

 

Sauce:

20 gousses d'ail pour l'original mais la moitié pour ma part!

1 pomme de terre cuite et farineuse.

75 cl d'huile d'olive ( oui!)

Sel et poivre.

Matériel un mortier ( une robot peut faire l'affaire je crois!)

 

Bouillon:

Eau salée ( prévoir deux faitouts)

"aromatisé sagement" * de thym, laurier , clou de girofle, brins de persil, 2/3 piments ( piment d'Espellette pour moi).

Légumes

Carottes , pommes de terre en robe, 6 petits artichauts violet , Haricots verts frais, navets nouveaux , 3 têtes de fenouil fendus en deux et quelques topinambours.

 

 

Faitout 1: Laver , éplucher ( sauf les PDT) les légumes et les cuire dans le bouillon  à partir de l'ébullition 15/20min.

Piquer  les légumes régulièrement ils cuisent plus ou moins à la même vitesse mais surveiller est conseillé.

 

Faitout 2: Plonger 2 douzaines d'escargots et 2kg de morue** cuire 15 min

 

Faire durcir 6 oeufs à part.

 

Dans le mortier piler l'ail en purée avec la pomme de terre , saler, poivrer et monter votre sauce avec l'huile d'olive en filet à l'aide du pilon.

Cette opération est sportive et il ne faut pas hésiter à trouver une bonne âme pour parfois prendre le relais...Mais quelle récompense car un aïoli au pilon n'a rien à voir avec un réalisé au robot!

Dresser les légumes et les protéïnes de votre choix dans un plat et servir avec l'aïoli.

C'est un plat de fête , absolument divin.

N'ayant pas envie de partir à la chasse aux escargots de mon jardin ( où ils ne manquent pas!) et n'ayant pas de morue sous la main , l'aïoli a été réalisé uniquement avec des oeufs durs .

L'idée est de faire un plat avec des légumes de saison et locaux , l'artichauts violets n'est pas répandu en Puisaye mais il est facile de le remplacer par autre chose comme des courgettes par exemple.

 

* Note de l'auteur

**Les escargots auront été dégorgé au préalable et la morue désalée.Il est possible de prendre des escargots déjà prêts en bocaux. Dans le sud on mange les "petits gris" dans leur coquille à l'instar de l'Espagne ou l'Italie.

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article